Le malaise cardiaque

L'arrêt cardiaque n'est pas réservé à des personnes malades en fin de vie. Il touche une large population avec parfois de jeunes sportifs.

Chaque année environ 50 000 personnes sont victimes d'un arrêt cardiaque et très peu survivent : environ 5%. Soit l’équivalent d’une ville comme Meaux qui disparait chaque année.

70% de ces arrêts cardiaques se produisent en présence d’un tiers. Malheureusement, la grande majorité du temps aucun geste de secourisme n'a été entrepris avant notre arrivée.

Les premières minutes sont capitales et trop souvent fatales ! 

En l'absence de gestes de premiers secours, les chances de survie sont très faibles car le manque d'oxygène hypothèque très rapidement les possibilités de ranimation.

Nous pourrions sauver 40 à 50% des personnes touchées !

Il n'est jamais facile de se projeter face à des moments douloureux et on a toujours mieux à faire que de s’y confronter. Pourtant, les gestes à apprendre sont simples. La formation est rapide et peu onéreuse.

Lors de cette formation, vous apprendrez le :

                              • Alertez
                              • Massez
                              • Défibrillez

Les défibrillateurs sont présents dans la plus part des lieux publics. Leur utilisation est simple et ces appareils sont automatisés. Il n'y a donc pas de risque de délivrer un choc électrique par mégarde. Leur action, combinée au massage cardiaque améliore grandement les chances de survie en attendant les secours médicalisés.

Consacrez quelques heures de votre vie pour sauver la vie de ceux que vous aimez !

Diverses associations comme l’UDSP 77 proposent des formations et recyclages de secourisme.

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 11/05/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site